Ryanair lance 12 nouvelles lignes vers le Portugal

Consultez ici les derniers trajets vers le Portugal !

La célèbre compagnie aérienne irlandaise low cost, Ryanair, a beaucoup investi sur le Portugal ces dix dernières années. Récemment, le pays a connu un essor touristique au cours des cinq dernières années, avec une augmentation considérable du nombre de touristes.

C’est précisément pour suivre la tendance touristique et renforcer le statut privilégié du Portugal sur les liaisons aériennes, que Ryanair lancera 12 nouvelles liaisons vers le Portugal dès l’été prochain. Comme annoncé le 9 octobre, Ryanair lancera de nouvelles liaisons vers les destinations suivantes : Alicante, Berlin, Bordeaux, Brive, Cagliari, Clermont, Édimbourg, Londres Sud, Marrakech, Milan Bergame, Séville et Venise Trévise, ce qui porte le total des liaisons exploitées par la compagnie depuis le Portugal à 129. Cela représente un investissement total d’environ 100 millions d’euros de la part de Ryanair, qui devrait se traduire par une augmentation de 11 millions de passagers.

Depuis l’aéroport de Faro il y aura de nouvelles liaisons vers Berlin, Milan Bergamo et Londres sud. L’aéroport, qui a récemment fait l’objet de travaux, bénéficiera également d’une, plus grande fréquence sur les liaisons qu’il maintient avec Birmingham, Dublin, Leeds et Manchester.. L’Algarve étant l’une des destinations de vacances aimé des Français,  elle sera désormais reliée à deux aéroports Français : Paris Beauvais et Marseille.

Une fille a l'aéroport regardant le tableau de départ

Lors de la présentation des nouvelles liaisons commerciales pour l’été 2019, Michael O’Leary, PDG de Ryanair, a reconnu l’importance de ce nouvel investissement au Portugal, face à la période difficile qu’a connue Ryanair l’été dernier en raison du prix du carburant et des coûts de personnel, ce qui finit par miner les bénéfices de l’entreprise. “Le pétrole est à 85 dollars le baril, les prix sont en baisse”, a-t-il déclaré, ajoutant que c’était “une période difficile pour les compagnies aériennes”.

L’année 2018 a été particulièrement difficile pour l’entreprise, après avoir été marquée par plusieurs grèves. La première grève de l’histoire de la société a eu lieu en mars et avril 2018 au Portugal et a été menée par des membres de l’équipage de cabine. Les grèves des 25 et 26 juillet, qui comprenaient le Portugal, avaient enregistré une adhésion d’environ 70%, et la dernière grève programmée pour le 28 septembre a contraint la compagnie à annuler 190 vols, ce qui a affecté 30 000 passagers. C’est pour ces raisons que Michael O’Leary insiste sur l’importance de continuer à investir au Portugal, créant ainsi des emplois pour les personnes. Le PDG appelle également à un accord avec les syndicats pour «mettre fin à ces guerres insensées qui ne nous mènent nulle part.”